MULTIMÉDIA

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter

Cathy et les hommes à passion

© Jeoffrey Ruffles Guillemard /

Paris, France, 2016.

Cathy est dominatrice SM professionnelle. Elle a commencé comme prostituée dans la mythique rue Saint-Denis à Paris à l’âge de 21 ans. Petit à petit, elle s’est dirigée vers le sadomasochisme et les « hommes à passion ». Aujourd’hui Cathy a 57ans et prend sa retraite. Elle nous explique sa vision du métier et sa relation avec ses clients qu’elle connait pour certains depuis plus de 20ans. Bienvenus dans l’envers du décor d’un donjon sadomasochiste.

 

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter

Sretno! Les dames de fond

© Juliette Robert /

Breza, Bosnie-Herzégovine, Novembre 2015.

En Bosnie-Herzégovine, les mines de charbon tournent encore à plein régime. Et, depuis une trentaine d’années, à Breza, au nord de Sarajevo, des femmes vont aussi au charbon, à 200 à 300 mètres sous terre. Plongée avec Almedina, Semsa, Sada et Jasmina, qui descendent au fond du puits de Sretno (Bonne chance, en bosnien).

 

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter

Angel, donneuse de plaisir

© Jeoffrey Ruffles Guillemard /

2014.

L’anonymat du web a fait tomber beaucoup de tabous. Le mot « sexe » truste la première place des mots-clés les plus employés. Films pornographiques, tchat sexy ou webcam, des offres de services payants fleurissent derrière la vitrine discrète d’internet. Angel, jeune femme travaillant comme secrétaire le jour, a fait rentrer la webcam dans sa chambre à coucher et offre, avec son mari, des scènes libertines à la demande des internautes. Elle voit ça comme un hobby qui rapporte un peu d’argent.

 

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter

Drame des migrants : arrêt sur images.

© Christophe Stramba-Badiali /

Europe, 2015.

En juillet et août 2015, le photographe Christophe Stramba-Badiali a navigué comme volontaire sur l’Argos, un bateau mis à la disposition de Médecins sans frontières pour secourir des réfugiés partis de Libye pour rallier l’Italie. Son récit, en images, en dit long sur la tragédie qui se joue en Méditerranée.

 

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter

Le Muay Thaï - A l'école de Denis

© Pierre Vassal /

France, 2013.

Les jeunes viennent le voir pour apprendre à se battre, lui leur apprend la discipline, l’effort et le dépassement de soi.
Denis STUTZINGER, 47 ans, ancien policier, dirige une salle de sport de combats à Paris depuis 1996. Il y enseigne le Muay Thaï (boxe thaï) et le MMA (Mixed Martial ART).
Sa salle, C.A.M.P 10, dans le 10ème arrondissement, est le théâtre d’une grande mixité sociale. Les enfants privilégiés, apprentis judokas, côtoient les jeunes en difficulté, adeptes de sports beaucoup plus violents.
Tous les jours, Denis est au contact de ces jeunes, les conseille et les cadre.  Pour se faire respecter, il enfile un masque de dureté avant d’entrer dans la salle où la discipline y est toute militaire.